INDEX HEADER
logo hôpital henri mondor

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.


Obtenir le lecteur Adobe Flash

INDEX MENU LATERAL

 

 

 

En savoir plus sur
la Recherche
Clinique à l'AP-HP

 

 

Recherche sur le traitement des anévrismes aortiques (AAA)

 

Un Peu d'Histoire ...

 

Les Anévrismes de l'Aorte sont des dilatations localisées le plus souvent à l'aorte sous-rénale. On estime que 5 à 10% des plus de 60 ans sont porteurs d'un anévrisme (les hommes 4 fois plus que les femmes). Le risque principal est la rupture brutale, mortelle dans 90% des cas: ce risque devient important lorsque l'anévrisme atteint un diamètre de 50 mm ou augmente rapidement de taille. C'est dans ces cas que le traitement chirurgical doit être discuté. On distingue 2 modalités de traitement ...

 

 

 

Eurostar

Le Registre Eurostar

 

Le Registre EUROSTAR(EUROpean collaborators on Stent-graft Techniques for abdominal aortic Aneurysm & dissection Repair) a été mis en place pour recueillir et analyser les résultats des patients traités dans les grands centres européens: c'est actuellement de loin la plus importante base de données sur le traitement endovasculaire des anévrismes. Le Service de Chirurgie Vasculaire de l'Hôpital Henri-Mondor a participé depuis le début à l'activité du Registre Eurostar, qui a doné lieu à de nombreuses communications scientifiques, et le Professeur JP Becquemin est membre du Comité Directeur.

 

 

 

 

Étude ACE

 

Une étude randomisée – l’étude ACE – a comparé chirugie classique et endovasculaire chez les patients à faible risque opératoire. Elle a inclus un total de 300 patients. Elle était patronnée par le Departement de la Recherche Clinique de l'AP-HP. Le Pr Jean-Pierre Becquemin est l'investigateur principal. Un vingtaine de centres, publics et privés, dont le Service de Chirurgie Vasculaire de l’Hôpital Henri Mondor, ont participé à cette étude de 2003 à 2008. Les résultats ont été publiés dans le Journal of Vascular Surgery (Becquemin JP & ACE trialists. J Vasc Surg. 2011;53(5):1167-1173).

 

 

 

 

ECAR

Étude Ecar

 

L'étude ECAR (étude randomisée comparant le traitement Endovasculaire et la Chirurgie conventionnelle des Anévrysmes Rompus aorto-iliaques) est une étude randomisée intitiée enJanvier 2008 afin de comparer les deux traitements. Une quinzaine de centres, dont le Service de Chirurgie Vasculaire de l’Hôpital Henri Mondor, ont participé à cette étude qui a reçu l’avis favorable du Comité de Protection des Personnes Ile-de-France IX le 04/07/2007 en application des dispositions de l’article L. 1121-1 du code de la santé publique et a bénéficié d'un PHRC, sous l’égide du Département de la Recherche Clinique et du Développement de l'AP-HP.

Les Professeurs Pascal Desgranges (Service de chirurgie vasculaire, Henri Mondor) et Hicham Kobeiter (Service d’imagerie médicale, Henri Mondor) étaient les investigateurs coordonateurs.

Les résultats de l'étude ont été publiés (Desgranges P, Kobeiter H, et al. Eur J Vasc Endovasc Surg. 2015; 50 (3) 303-10): bien qu'il n'y ait pas de différence significative sur la moratlité à 30 jours et à 1 an, le traitement endovasculaire expose à moins de complications graves et réduit les dépenses hospitalières. Cette étude a été inclue dans une méta analyse (Sweeting MJ, Balm R, Desgranges P, Ulug P, Powell JT. Br J Surg. 2015; 102 (10): 1229_39).

 

 

 

 

 

 

 

Eurostar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étude Windows

 

Evaluation des endoprothèses fenêtrées et/ou multibranches dans le traitement des anévrismes aortiques complexes et thoraco-abdominaux de type 4 (Windows1) et de type 1, 2 & 3 (Windows 2)

 

Les Anévrismes de l'Aorte ne peuvent pas être tous traités par des endoprothèses couvertes "simples" débutant sous les artères rénales. L'extension de la dilatation anévrismales à l'aorte inter rénale (entre les artères rénales) ou supra rénale, voire à l'aorte au dessus du diaphragme (thoraco-abdominale) fait courir le risque d'occlsuion des artères viscérales (tronc coeliaque et mésentérique supérieure) et/ou rénales par la prothèse. Compte tenu des dimensions et de l'orientation - variables d'un individu à l'autre - des artères viscérales, des endoprothèses sur mesure, à partir des données du scanner, peuvent actuellement être fabriquées. Chaque endoprothèse ne correspond qu'à l'anatomie d'un patient bien précis, ce qui explique leur coût élevé.

Une évaluation de ces endoprothèses sur 8 centres en France a été menée de 2009 à 2012, sous la direction du Professeur Jean-Pierre Becquemin (Service de chirurgie vasculaire, Henri Mondor).

Les résultats initiaux ont été publiés (Marzelle J, Presles E, Becquemin JP. Ann Surg. 2015 Jan;261(1):197-206): les endoprothèses fenêtrées et branchées, malgré leur caractère moins invasif, ne sont pas dénuées de complications. Une étude économique comparative a montré que leur coût ne diffère pas significativement de celui de la chirurgie traditionnelle, même si elles s'adressent à des patients plus fragiles (Michel M, Becquemin JP, Clement MC, Marzelle J, Quelen C, Durand-Zaleski I. Eur J Vasc Endovasc Surg. 2015 ; 50(2):189-96-60). L'étude s'est terminée en Octobre 2016, avec un suivi à 4 ans de tous les patients.

 

Dernière modification
le 25/01/17

   
BAS DE PAGE
ENGLISH PAGES MENTIONS LEGALES PLAN DU SITE RECRUTEMENTS NOUS CONTACTER