INDEX HEADER
logo hôpital henri mondor

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.


Obtenir le lecteur Adobe Flash

INDEX MENU LATERAL

 

Carotides

 

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) représentent la troisième cause de mortalité.
Ils sont responsables d'un nombre très important d'invalidités définitives. Ils sont souvent secondaires à une sténose oblitérante de la carotide interne.

 

Après les résultats de grandes études ayant montré le bénéfice de la chirurgie par rapport aux médicaments antiagégants plaquettaires pour la prévention de ces AVC, l'endartériectomie carotidienne (CEA) est de plus en plus réalisée.
Cependant les équipes qui la réalisent doivent justifier d'une mortalité et une morbidité neurologique voisine des équipes incluses dans les études princeps. Les recommandations soulignent que, dans une institution, le risque de mortalité et de morbidité neurologique ne peut dépasser 3 % pour une sténose asymptomatique et 6 % pour une sténose symptomatique.
L'obstruction athéromateuse siège essentiellement au niveau de la bifurcation carotidienne ou à l'origine de la carotide interne. La sévérité de la sténose se définit comme le pourcentage de réduction du diamètre artériel par rapport au diamètre de la portion saine en amont de la sténose. Cette dernière peut être considérée comme: minime (< 50 %), modérée (comprise entre 50 et 70 %), sévère (> 70 %), et préthrombotique (> 90 %).

 

    irm carotide
IRM des troncs supra-aortiques:
ce sont les artères destinées au cerveau, qui vont de l'aorte thoracique, au cerveau.

 

 

Cette pathologie peut évoluer vers une ischémie cérébrale soit par diminution du flux sanguin secondaire à la sténose ou à l'occlusion, soit par embolie de débris athéromateux à partir d'une plaque ulcérée, soit enfin par hémo-détournement. Les patients présentant un accident ischémique transitoire (AIT) ont un AVC ou un risque cumulé de récidive d'AVC de 25 à 45 % ; le risque étant majeur les premiers mois. L'artériographie des troncs supra-aortiques a longtemps été la référence pour apprécier le degré de la sténose ainsi que la vascularisation intracrânienne: elle est maintenant remplacéepar l'angioScanner et surtout l'angioIRM; l'échographie Doppler peut suffire sous certaines conditions.

 

 

endartériectomie
éversion
Angioscanner
Endartériectomie:

l'ouverture verticale permet de retirer la plaque. Elle est fermée sur un patch (morceau de prothèse utilisée pour fermer l'artère).

Éversion :
la carotide est sectionnée et retournée pour retirer la plaque. Elle est ensuite suturée pour rétablir le flux sanguin.

 

Pontage carotidien : une veine ou une prothèse relie la carotide primitive et la carotide interne, de part et d'autre de la zone pathologique.

 

La technique chirurgicale de référence est l'endartériectomie carotidienne le plus souvent réalisée avec l'utilisation d'un patch. Une technique par éversion est proposée comme alternative.
Les pontages carotidiens sont plus rarement réalisés. Lorsque l'interruption du flux dans la carotide risque de ne pas être compensée par les autres artères destinées au cerveau, la circulation peut être conservée par l'usage d'une dérivation (shunt). Malgré ces précautions, il n'existe pas de chirurgie à risque neurologique zéro.
L'angioplastie par ballonnet n'a pas prouvé sa supériorité par rapport à la chirurgie: elle comporte un risque d'embolie cérébrale qui fait utiliser des dispositifs de protection cérébrale. Elle s'accompagne en règle de la mise en place d'une endoprothèse (stent). Elle est rarement indiquée, réservée à des cas particuliers comme les sténoses après radiothérapie et certaines resténoses après chirurgie.

 

Dernière modification
le 15/09/15

 
BAS DE PAGE
ENGLISH PAGES MENTIONS LEGALES PLAN DU SITE RECRUTEMENTS NOUS CONTACTER