INDEX HEADER
logo hôpital henri mondor

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.


Obtenir le lecteur Adobe Flash

INDEX MENU LATERAL

 

 

 

 

 

 

Abords d'hémodialyse

 

Les néphrologues ont besoin d'un abord vasculaire chez les patients insuffisants rénaux afin de permettre l'épuration du sang, plusieurs fois par semaine: c'est l'hémodialyse. Cet abord doit être le plus superficiel possible afin de pouvoir être facilement ponctionné en 2 endroits à chaque séance de dialyse. Il doit être assez dilaté et le débit de sang doit être suffisant: c'est pourquoi on fait communiquer une artère avec une veine du même membre: c'est une fistule artérioveineuse. Lorsqu'aucune veine ne peut être branchée facilement sur l'artère, on interpose une prothèse.

 

anévrisme de l'aorte abdominale

 

Les deux veines principales du bras
et de l'avant-bras:

Une fois le côté choisi,
les ponctions (prises de sang, perfusions) doivent être évitées de ce côté.

Fistule artério-veineuse
La technique de base consiste à créer une communication (fistule) entre le système veineux et le système artériel. La création d’un fistule artérioveineuse (FAV) entraîne une augmentation massive du débit et de la pression dans la veine, avec dilatation et épaississement de sa paroi. La FAV est l’abord vasculaire le plus utilisé et de premier choix pour les patients présentant une insuffisance rénale chronique au stade terminal nécessitant l’hémodialyse périodique . Elle offre les débits sanguins les plus élevés, le taux de recirculation le plus bas, et l’incidence la plus faible de complications. La FAV est l’élément clef dans le traitement de suppléance de l’insuffisance rénale chronique par hémodialyse. Elle représente le lien entre le patient, la machine, et son traitement. L’emplacement standard pour la confection d’une FAV est l’avant-bras. En général, on n’utilise le membre supérieur dominant (droit si le patient est droitier) que s’il n’y a pas d’autre possibilité. Quand la qualité des vaisseaux sanguins de l’avant-bras ne le permet pas, on réalise un FAV au bras.

 

 

 

 

 
Artériographie de profil

 

Fistule
radiocéphalique :

elle permet les ponctions
à l'avant-bras.

 

Atteinte de la media artérielle

 

Fistule huméro-céphalique :

elle permet les
ponctions au bras.

 

Angioscanner

 

Fistule
huméro-basilique :

la veine doit souvent
être superficialisée.

 

 
 

 

Pontage
Quand la construction d’une FAV est impossible, on construit l’accès vasculaire en utilisant un greffon saphène, une veine conservée, ou un greffon synthétique (PTFE : Gore-Tex,…), que l’on interpose entre une artère et une veine de l’avant-bras ou du bras.

 

 
 

Dilatations
Il n'est pas rare que l'état d'un accès vasculaire se détériore au cours du temps, ce qui justifie un dépistage des complications par échographie-doppler. L'abord peut le plus souvent être préservé - à condition d'un diagnostic précoce - par des techniques endovasculaires (ditatation, stent). L'insertion d'un cathéter tunnélisé est parfois nécessaire pour permettre d'attendre la maturation (plusieurs semaines) en cas de confection d'un nouvell accès.

 

Dernière modification
le 15/11/15

   
BAS DE PAGE
ENGLISH PAGES MENTIONS LEGALES PLAN DU SITE RECRUTEMENTS NOUS CONTACTER